GIF - 2 ko
2 Choeurs Op.141

1. Des pas dans l’allée (madrigal à 4 voix)

Poème de de Maurice Boukay, pseudonyme de Charles Couyba (1866 - 1931).

MP3 - 3.5 Mo
Soprano
MP3 - 3.5 Mo
Alto
MP3 - 3.5 Mo
Ténor
MP3 - 3.5 Mo
Basse
PDF - 1006.4 ko
Partition

- Tombez, souvenirs, tombez, feuille à feuille,
- Faites un tapis de vos ors défunts,
- Les fleurs reviendront pleurer leurs parfums,
- Mais reverrons-nous celle qui les cueille ?
- Vers quel silence ? En quelle allée
- S’est-elle en un beau soir allée ?
- Dormez, feuilles d’or parmi l’avenue,
- Gardez dans vos plis le pli de ses pas.
- Celui-ci, plus las, inclinait plus bas
- Son âme vers moi qui l’ai méconnue…


2. Trinquons (Chanson à boire)

Poème de de Pierre-Jean de Béranger, très célèbre chansonnier du 19ème siècle.

MP3 - 3.3 Mo
soprano
MP3 - 3.3 Mo
Alto
MP3 - 3.3 Mo
Ténor
MP3 - 3.3 Mo
Basse
PDF - 409.4 ko
Partition

- 1/ Trinquer est un plaisir fort sage
- Qu’aujourd’hui l’on traite d’abus ;
- Quand du mépris d’un tel usage
- Les gens du monde sont imbus,
- De le suivre, amis, faisons gloire,
- Riant de qui peut s’en moquer
- Et pour choquer,
- Et pour trinquer
- Nous provoquer,
- D’abord nous trinquerons pour boire,
- Et puis nous boirons pour trinquer.

- 2/ A table, croyez que nos pères
- N’enviaient point le sort des rois.
- Et qu’au fragile éclat des verres
- Ils le comparaient quelquefois.
- A voix pleine ils chantaient Grégoire,
- Et pour choquer,
- Se provoquer,
- Nos bons aïeux trinquaient pour boire,
- Et puis ils buvaient pour trinquer.

- 3/ L’Amour alors près de nos mères,
- Faisant chorus, battant des mains,
- Rapprochait les cœurs et les verres,
- Enivrait avec tous les vins.
- Aussi n’a-t-on pas la mémoire
- Qu’une belle ait voulu manquer
- Pour bien choquer,
- A provoquer,
- Le verre en main, chacun à l’attaquer :
- D’abord elle trinquait pour boire,
- Puis elle buvait pour trinquer.

- 4/ Qu’on boive aux maîtres de la terre
- Qui n’en boivent pas plus gaiment ;
- Je veux, libre par caractère,
- Boire à mes amis seulement.
- Malheur à ceux dont l’humeur noire
- S’obstine à ne point remarquer
- Que pour choquer,
- Se provoquer,
- Le verre en main, tous en rond s’attaquer,
- L’amitié, qui trinque pour boire,
- Boit bien plus encore pour trinquer !

Les deux choeurs de l’Opus 141 ont été composé en 1913 ; Camille Saint-Saëns a alors 78 ans...