GIF - 1.5 ko
Ernestine Bluteau
PNG - 174.4 ko

Après une Licence de Philosophie à la Sorbonne et des expériences professionnelles de danse et de cinéma, Ernestine Bluteau se spécialise dans la musique et obtient les 1er prix de la ville de Paris de piano, flûte traversière et musique de chambre, et les prix d’accompagnement de l’ENM d’Orléans (P. Le Corre) et du Conservatoire Supérieur de Paris (F. Pennetier et J.M. Cottet). Pour compléter sa formation, elle étudie l’écriture, le chant, la direction d’orchestre, et se perfectionne au piano avec Cosima Joubert et en mélodies et lieder avec Françoise Tillard.

En concert, elle se produit en piano seul, en récital avec des chanteurs, au sein d’orchestres et de formations de chambre. Elle fonde La compagnie du portail, collectif d’instrumentistes, chanteurs et comédiens, qui donne des concerts de musique de chambre et des spectacles (1929 ou l’amour ne connaît pas la crise).

Sur scène, elle participe à des spectacles lyriques et de théâtre musical dans lesquels elle est pianiste et comédienne : L’histoire du soldat de Stravinsky-Ramuz avec Didier Sandre, Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare-Mendelssohn avec Les Grooms, Pierre et le loup et le Carnaval des animaux avec Ecla Théâtre, Le baiser du jardinier de Nadia Laberche avec la Cie Gaby Théâtre, L’opéra de 4 filles.

Elle est également chef de chant sur des productions d’opéra : Vanessa de Barber, Rigoletto de Verdi, La flûte enchantée de Mozart, et Faust de Gounod au Théâtre d’Herblay, L’orgue de Kalfermatt de Vincent Bouchot et La Périchole d’Offenbach au Forum du Blanc-mesnil, Cosi fan tutte de Mozart au Théâtre de la reine blanche en version piano, Krapp de Mihalovici à la Bibliothèque Nationale de France.

Elle a l’occasion d’être coach vocal pour comédiens (Homme pour homme de Brecht 2008 avec la Cie L’art Mobile), et s’initie au théâtre de rue avec Les Frères Finck de la Cie Edilic.

Ouverte à différents styles musicaux, elle accompagne de la chanson française, interprète de la musique sud-américaine, pratique l’improvisation avec des danseurs, dirige et chante dans un groupe de jazz vocal et de sound painting, La louve.