GIF - 1.8 ko
Stabat Mater de Rossini
GIF - 68.4 ko

Le 24 novembre prochain, le chœur Éolides donnera le Stabat Mater de Rossini en la cathédrale Saint-Louis des Invalides en collaboration avec le chœur Laeta Voce et les solistes suivants.

Géraldine CASEY, soprano, Sophie FOURNIER, mezzo, Armaz DARASHVILI, ténor, Nika GULIASHVILI, basse et Eric AMPEAU, organiste cotitulaire de la tribune du Grand Orgue de Saint-Louis des Invalides.

Ce concert est organisé par France, Monde et Culture en partenariat avec le Ministère de la Défense.

Des places à 20 euros sont encore disponibles. Pour les obtenir, contactez-nous.

L’œuvre

Stabat Mater est l’abréviation du premier vers d’un poème du XIIIe siècle et consacré aux souffrances de la Vierge Marie au pied de la croix. Ce poème a inspiré un très grand nombre d’œuvres musicales tant il offre d’occasions à un compositeur d’exprimer une grande variété de sentiments allant de la douleur morale et physique à la méditation la plus contemplative.

Le plus connu d’entre tous est probablement celui de Pergolèse, composé en 1736. Rossini commence le sien en 1831 et l’achève près de 10 ans plus tard. Il sera donné pour la première fois à Paris, dans un théâtre parisien en 1842. Ce fut un événement considérable car Rossini avait totalement cessé de composer pour la scène à partir de 1830. Rossini a composé deux grandes partitions religieuse, le Stabat Mater et plus tard la Petite Messe Solennelle, ainsi que quelques petites pièces sans prétention mais pleine de charme et qui faisait les délices des salons bourgeois.

Venant avant tout de l’opéra, Rossini a composé un Stabat Mater très théâtral plein de contraste et de couleurs. La douleur se montre et s’extériorise dans de grandes envolées lyriques et romantiques. Il n’hésite pas à utiliser l’écriture du chœur a cappella pour exprimer l’humanité la plus pure dans deux numéros très émouvant.

Benjamin Fau