GIF - 2 ko
Es ist ein Ros entsprungen

PDF - 46.7 ko
Partition

Imprimé pour la première fois en 1599 dans le "Speyer Gesangbuch" et harmonisé en 1609 dans « Musae Sioniae » par Michael Praetorius (1571 - 1621). Le compositeur ne retient que les deux premières strophes dans son harmonisation.

L’évocation de la rose symbolise la Vierge Marie. Très populaire en Allemagne, il est traditionnellement chanté durant le temps de l’Avent.

1. Es ist ein Ros entsprungen,
aus einer Wurzel zart,
wie uns die Alten sungen,
von Jesse kam die Art
Und hat ein Blümlein bracht
mitten im kalten Winter,
wohl zu der halben Nacht.

2. Das Röslein, das ich meine,
davon Isaias sagt,
ist Maria die reine
die uns das Blümlein bracht.
Aus Gottes ew’gem Rat
hat sie ein Kind geboren
und blieb ein reine Magd.

Une rose a fleuri
à partir d’une douce racine
Comme les anciens nous l’ont chanté
La lignée venait de Jesse.
Et nous a apporté un bourgeon
Au milieu du froid hiver
Exactement au milieu de la nuit.

La petite rose que j’évoque,
Dont parle Esaïe,
c’est Marie la reine vierge
qui nous a appporté le bourgeon.
d’après l’eternel commandement de Dieu
Elle a donné naissance à un enfant
et restée reine vierge.